Le microcrédit pour interdit bancaire FICP

Si vous êtes interdit bancaire, ça veut certainement dire que vous êtes fiché au Fichier des Incidents de Crédit aux Particuliers. Passer interdit bancaire FICP est une vraie catastrophe pour votre situation financière, car l’interdit n’a pas le droit d’utiliser ses moyens de paiement habituels.
Pour ceux qui se posent encore la question, oui, il est possible d’obtenir un prêt en étant interdit bancaire, mais il sera question d’un microcrédit. Ça a beau être une situation particulière, ce n’est pas insurmontable.

 

Un rachat de crédit

Le rachat de crédit est une procédure par laquelle un organisme financier rachète un ou plusieurs crédits d’une personne surendettée et s’engage à rembourser en ces lieu et place. La banque qui rachète le ou les crédits vous propose de nouvelles modalités de paiement telles qu’un nouveau taux d’intérêt et des mensualités uniques. Cette mesure d’allègement est l’une des meilleures options dont vous disposez pour sortir du FICP rapidement et d’obtenir un nouveau crédit.

La vente à réméré

La vente à réméré peut être considérée comme une alternative en cas de rejet d’un rachat de crédit. Considérée comme un rachat immobilier, elle consiste à céder de façon temporaire votre bien immobilier avec possibilité de le racheter au preneur quelques mois après. Cette mesure est donc un contrat de vente avec possibilité de rachat. La procédure ne vous oblige pas à quitter votre maison, mais elle doit être encadrée par un organisme agrée comme Protectimmo. L’argent de la vente permet de rembourser vos crédits impayés et de sortir du FICP.

alt text

Le prêt hypothécaire

Si vous êtes propriétaire, le prêt hypothécaire est une autre alternative pour sortir du fichage FICP. Il s’agit d’une hypothèque sur votre bien immobilier qui vous permet d’obtenir un montant de la valeur du bien. Il vous permettra de payer le crédit qui vous a valu d’être fiché. En la matière, vous devez contacter des professionnels comme la Soccapi Finance pour avoir un accompagnement adapté.

 

Le microcrédit associatif

En dehors des organismes formels de soutien à l’accès au microcrédit, il existe plusieurs associations en France qui accompagnent les interdits bancaires. Elles sont spécialisées dans la mise en place de garantie pour les non-propriétaires de biens immobiliers.
Si vous n’êtes pas propriétaire immobilier, vous pouvez solliciter le soutier de la Caisse d’allocations Familiale (CAF), de l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE) ou encore de la Croix Rouge.

Un prêt en ligne sans justificatif

Même si le fichage au FICP est purement à titre informatif, une banque classique rejettera votre demande de prêt parce que vous présentez un profil à risque. Il ne vous reste que le seul recours d’un microcrédit en ligne. Il existe de nombreuses banques, en ligne proposant des conditions bien plus flexibles. En plus de vous proposer un taux d’intérêt plus bas que celui d’une banque classique, les banques en ligne proposent des prêts sans justificatifs avec une réponse en 48 heures maximum.

Un prêt à l’étranger

Rester sans moyens de paiement pendant une période relativement longue de 5 à 8 ans n’est bien entendu pas envisageable pour vous. Lorsque vous ne pouvez plus emprunter en France, la seule solution est d’aller à l’étranger. Veillez à ce que le pays de votre choix ne dispose pas de Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP). Vous pourrez disposer des fonds pour rembourser votre crédit en France afin de sortir du FICP.