Vivre sans rien acheter

Un autre mois qui passe, le besoin d’acheter diminue. Parfois je vois des affaires en or et je suis séduite en un éclair. Surtout pour les vêtements.

Ainsi parlait écrit Jannie Spruit sur son blog Eevoudigwit (en hollandais) en février 2012 à propos de son initiative de ne plus rien acheter pendant un an.

Ne rien acheter pendant un an

Avec sa famille elle est passée au « rien acheter » mis à part les courses alimentaires quotidiennes. Rien d’autre. Pas de vêtement. Son four micro-onde est rapidement tombé en panne, et plus tard également un robinet. Elle n’en a pas acheté de nouveaux. Les vêtements, elle les a confectionnés elle-même. Elle a du faire des choix, par exemple pour les photos de classe des enfants. En milieu d’année elle a acheté quelque chose quand même :

« Avoir trop de choses, cela vous rend dingue. Ce n’est pas une juste une affirmation, c’est la vérité. Toujours sentir le besoin d’avoir quelque chose de nouveau, cela vous rend dingue. C’est pour ça que vous allez me rejoindre simplement. Vous n’allez plus rien acheter du tout. Même pas ces petits trucs. Je vous garantie que vous n’allez pas en être malheureux. Voilà, c’est dit. Et en plus, c’est une des meilleures choses que vous puissiez faire pour l’environnement. »

Son initiative est une belle inspiration, et c’est rassurant de voir qu’elle n’est pas la seule qui a volontairement cessé d’acheter pour une longue période.

Ne rien acheter pendant un mois

Depuis Octobre 2012, en Hollande, tous les mois d’Octobre sont le « mois de ne rien acheter ». Cela peut être une bonne façon pour vous de vous joindre à l’expérience pour réduire l’influence de l’argent sur votre vie.

Ne plus acheter de vêtements

C’est à la fois le plus simple et le plus difficile à cesser d’acheter. D’un côté, les vêtements de bonne qualité peuvent durer plusieurs années. Recoudre un accroc est facile à apprendre. On peut facilement faire durer ses vêtements plus longtemps. Et on peut les confectionner soi-même si on possède une machine à coudre. Il est aussi possible de se procurer des vêtements gratuits dans un magasin libre.

En revanche, l’achat de vêtements est l’un des comportements consommateurs les plus gratifiants. Faire du shopping et porter des vêtements neufs est un plaisir pour presque tout le monde. Cependant, je vous promets que le sacrifice en vaut la chandelle 🙂

Comment ne plus rien acheter

Si le fait de ne rien acheter du tout vous parait trop extrême, vous pouvez tout de même vous exercer au minimalisme en tentant de réduire vos achats. Comme toutes les disciplines, on devient meilleur avec l’entraînement. C’est une pratique gratifiante et efficace pour réduire vos dépenses petit à petit. Et peut-être, au bout du chemin, être capable de vraiment vivre sans rien acheter.

Voir aussi: Manger sans argent

Bons plans gratuits

De nombreuses personne ont du mal à se débarrasser de leur superflu. On hésite souvent à jeter quelque chose qui peut encore servir. La solution facile est alors de donner. Ce qui ne sert à rien à une personne peut être un besoin chez une autre.

Les réseaux de bons plans gratuits

Comment trouver toutes ces choses qu’on donne gratuitement ? Sur internet il y a beaucoup de sites qui s’y consacrent.

  • Freecycle est très connu et fonctionne comme un forum.
  • Donnons.org
  • Facebook : Il y a beaucoup de groupe facebook locaux pour les dons et la récupe. Vous pouvez essayer d’y poster des requêtes.
  • Faites donc une recherche bon plan gratuit de temps en temps. Il y a du nouveau assez souvent.

Les sites de petites annonces comme LeBonCoin ont aussi souvent une section « gratuit ».

En connaissez-vous d’autres ? Postez les dans les commentaires et nous les ajouterons à la liste sur le site.

D’autres conseils pour récupérer des choses gratuitement

Il n’est pas nécessaire de tout stocker chez soi.Vous pouvez simplement demander à vos voisins s’il possible de leur emprunter ce dont vous avez besoin rarement. C’est particulièrement pratique pour les outils. Vous pouvez personnellement demander, mais il y a aussi des réseaux permettant de partager des choses.

Proxiigen

Où trouver des choses gratuites

Dans les magasins libres vous pouvez trouver beaucoup de choses. Les gens donnent des choses diverses et variées à ces magasins pour qu’elles soient ensuite distribuées gratuitement.

Gardez aussi l’œil ouvert dans la rue les jours de ramassage d’encombrants.

Gagner de l’argent par internet

Sur internet on peut gagner beaucoup d’argent, même en dormant. Encore faut-il savoir comment s’y prendre. Si vous voulez sérieusement vous y mettre, il vous faudra de l’enthousiasme, de la persévérance et la capacité d’apprendre sur le tas.

Pour ceux qui savent déjà programmer, ou qui veulent bien apprendre, On peut penser à la création d’apps et de sites internet. On peut aussi créer des vidéos, ou bien se spécialiser dans l’optimisation pour les moteurs de recherche et des sites web avec de la publicité. Gagner de l’argent sur le net : les possibilités sont illimitées, mais il faut savoir ce qui marche. Quelques conseils pour gagner de l’argent par internet.

Gagner de l’argent avec la publicité sur internet

Chaque année des annonceurs en Europe paient autour de 30 milliard d’euros pour afficher leurs publicités sur internet. Une partie de cet argent pourrait vous revenir. Il suffit de créer un site internet unique, et qui traite d’un sujet spécifique. Plus c’est détaillé et unique, mieux ça marche.

Il n’est pas nécessaire de savoir programmer pour créer un site internet. Il existe des solutions clé-en-main faciles d’utilisation comme Blogger ou WordPress.

Pour commencer à gagner de l’argent par les publicités, il est important d’arriver haut dans les résultats des moteurs de recherche. Pour ça, il faut bien maitriser la SEO (Search Engine Optimization, optimisation pour moteurs de recherche). On peut aussi se spécialiser dans les pubs où vous êtes payés pour chaque clic sur une pub (CPC, Cost Per Click), par exemple avec Google Adsense ; ou dans la recommandation de produits, où vous serez payés plus, mais uniquement s’il y a vente.

Gagner de l’argent avec YouTube

YouTube est populaire non-seulement pour regarder des vidéos mais aussi pour gagner de l’argent. Google, le propriétaire de YouTube a créé la possibilité pour les créateurs de gagner de l’argent avec les publicités présentées aux spectateurs. Il faut d’abord s’enregistrer sur Google Adsense. Ce n’est pas forcément facile de créer des films assez populaires pour gagner de l’argent. Il faut attirer les spectateurs avec des vidéos originales.

Gagner de l’argent avec la création des sites web

La création de sites web est un bon secteur pour gagner de l’argent, mais la competition est rude. Le plus facile c’est de commencer avec un Système de Gestion de Contenu (CMS en anglais), de préférence un logiciel libre comme WordPress, Drupal ou Joomla. Il vous faudra un serveur pour héberger le site. On peut en trouver pour quelques euros par mois chez des fournisseurs comme OVH ou Gandi. La création de bons sites est un art autant qu’une science. La meilleure façon d’apprendre c’est de créer un site personnel. Un blog, par exemple. WordPress est un bon outil pour les débutants. Drupal est pour les experts et Joomla est un peu entre ces deux.

En se focalisant bien sur Drupal on peut même trouver un emploi.

Lire plus

Pret d’argent rapide

Quelles sont les possibilités pour un prêt d’argent rapide ? Si voulez ne faites pas attention va couter cher et vous allez vite perdre encore plus d’argent. Voici une présentation des options si vous avez besoin d’argent rapidement. L’une des possibilités c’est un micro credit de Cashper.

Prêt sur gage par crédit municipal

L’une des façons les plus utilisées depuis longtemps (même depuis 3000 ans en Chine) pour prêter de l’argent rapidement c’est le prêt sur gage de vos biens. En France les crédits municipale reste avec les caisses de crédit municipal. Le prêt sur gage est un prêt avec peu de risque, parce qu’on peut pas rester avec des dettes avec le prêt sur gage. C’est possible d’obtenir un prêt d’entre 70% et 50% de la valeur estimée suivant les experts. Après établir un contrat vous recevrez directement l’argent. On peut récupérer les biens après le remboursement du prêt avec les intérêts.

Vous pouvez trouver le crédit municipal de votre région sur le site officiel : pretsurgage.fr.

Prêt personnel sans justificatif

C’est aussi possible de prêter de l’argent sans justificatif. Il faut pourtant bien réfléchir pourquoi il n’y a pas besoin de passer plus d’informations sur le niveau des possibilités de repayer la dette. Souvent le taux d’intérêt est bien élevé et il et donc préférable de quand-même trouver des prêts personnel où l’on demande des justificatifs.

Carte de crédit

Une carte de crédit est une autre possibilité pour acheter quand vous n’avez pas d’argent pendant une période. Il y a des carte sans frais, par example la Carte VIABUY MasterCard prépayée. Il faut toutefois faire attention avec les intérêts qui peuvent accumuler considérablement.

Lire plus

Comment écrire sur Internet

Écrire des articles sur internet est différent d’écrire un livre ou d’écrire pour un journal. Comment écrire pour le web ? Peut-on écrire sur internet et gagner de l’argent ? La lecture sur le web est souvent un peu désinvolte. L’internaute cherche souvent une réponse définitive à une question précise, ou des conseils pour commencer quelque chose de nouveau. Cet article, par exemple, s’adresse plutôt aux seconds.

Comprenez votre public

Pour bien écrire un texte pour le web il faut avoir une bonne idée de qui va lire votre texte. Par exemple, vous qui lisez cet article voulez probablement créer un site web, gagner de l’argent sur internet ou simplement écrire un texte pour un site web qui existe déjà. Vous comprenez déjà qu’est-ce qu’un site web et fort probablement vous avez déjà écrit des articles dans votre vie. C’est pourquoi on a plongé directement dans le cœur du sujet, sans s’ennuyer à expliquer les tenants et aboutissants du web.

Le mieux est de vous figurer votre public de manière très explicite. Dans ce cas-ci je suis en train d’expliquer l’écriture sur le web à mon ami Georges du Cameroun. Il a déjà beaucoup d’expérience avec l’écriture sur le web, notamment pour Wikipédia. Ça aide beaucoup d’écrire pour quelqu’un en particulier.

Faire ses recherche

J’écris souvent des articles à propos de sujets sur lesquels je ne savais rien avant de commencer. Par exemple, récemment, j’ai créé un site web sur les assurances. Un sujet qui m’était complètement étranger. Mais l’internet, Google et Wikipédia m’ont permis de vite en apprendre assez pour écrire un texte passable sur les assurances 4×4. Ça suffit pour un début. Avec le temps j’en apprendrai plus et j’améliorerai cet article.

Commencez avec un sujet et un titre préliminaire

Le sujet et le titres sont souvent les même. Pour cet article, ils sont tout deux « Ecrire pour le web ». Le titre peut toujours changer en cours de route, par exemple : « Comment écrire un blog ? » ou bien « Comment écrire article un article pour le web ? »

Ecrire une introduction

L’accroche est essentielle. Non seulement ce sont vos premiers mots qui vont décider si vos lecteurs resteront jusqu’au bout. Mais ce n’est pas la seule raison. Écrire pour le web, c’est aussi écrire pour les moteurs de recherche comme Google. Ces moteurs de recherche sont très regardant sur les premières lignes d’une page, car les premières lignes sont généralement affichée lors de la présentation des résultat.

Exemple de présentation de résultat sur Google

Faites attention à inclure des mots clés dès les premières lignes.

Organiser votre contenu

Commencez par écrire les sous-titres de vos sections. Ça va vous faciliter l’écriture du texte. Si vous avez trouvé des sources en ligne, vous pouvez déjà copier-coller les liens dans votre brouillon.

Écrire le contenu

Dans la plupart des cas il n’est pas nécessaire de pondre un texte parfait lors de la première publication. Rien ne vous empêche de revenir corriger, agrandir, réorganiser plus tard. C’est quand même moins stressant ! Ça incite à publier plus, et plus souvent. Écrivez beaucoup, et revenez ensuite sur ce qui a du succès. Ne passez pas trop de temps par article.

Le formatage

Pour le formatage, ça aide si vous connaissez le HTML Avec des logiciels comme WordPress, on peut faire un formatage fignolé sans connaissance technique. Mais à terme, c’est un bon investissement d’apprendre les bases du HTML.

Le plus important c’est de mettre des sous-titres. On peut aussi ajouter d’autre formes, telle que cette citation :

Ecrire, c’est mettre en ordre ses obsessions. — Jean Grenier, extrait de Albert Camus

Sympa, non ?

Optimiser pour Google

L’optimisation pour les moteurs de recherche est un élément incontournable de l’écriture sur le web. J’ai déjà mentionné quelques éléments.

Le plus important c’est de créer un texte captivant qui va attirer des liens d’autres sites web. Après tout, les moteurs de recherche essayent de découvrir les articles que les gens recherchent le plus. Il vous suffit donc d’écrire des articles que les gens ont envie de lire, et Google vous trouvera. N’hésitez pas non plus d’ajouter quelques liens dans votre article vers des sources respectables.

Le graphisme

Si possible, chercher quelques images pour créer une présentation esthétique. La vidéo est encore mieux mais ça ce n’est pas toujours évident.

L’appel à l’action

Il est une bonne idée de finir l’article avec un appel à l’action. C’est un concept clé de l’écriture sur le web. Que voulez vous que vos lecteurs fassent une fois qu’ils ont lu votre texte ? Vous écrivez certainement pour une raison. Vous avez mené votre lecteur jusqu’au bout de votre texte, maintenant on fait quoi ? Ne laissez pas le lecteur sur sa faim. Donnez-lui quelque chose à faire. Par exemple :

Maintenant c’est le moment de s’y mettre !. Lancez un blog gratuit sur WordPress.com et écrivez !

Apprendre l’anglais sans argent

Ça n’en a peut-être pas l’air dans la vie de tous les jours, mais la connaissance de l’anglais est une qualification primordiale dans le monde du travail. De plus, se débrouiller en anglais à l’étranger est le passe-partout idéal, en pays anglophone ou non. L’anglais est l’une des matières les plus importantes à l’école, mais il y est souvent enseigné d’une façon théorique. On sort souvent du lycée sans savoir l’utiliser au quotidien. Comment y remédier?

Apprendre l’anglais de chez soi

Autant l’annoncer tout de suite, la meilleure méthode est de partir à l’étranger. Mais c’est une solutions qui coûte souvent beaucoup d’argent, et on peut faire beaucoup de chez-soi, sans rien dépenser.

Apprendre l’anglais grâce à la culture anglophone

Entre le cinéma Américain et le rock Anglais, nous sommes bombardés en permanence de culture anglophone. Si ça peut parfois sembler excessif, c’est très pratique pour apprendre la langue. Utiliser les films et la musique pour apprendre l’anglais implique un peu plus de travail que de simplement regarder des films et écouter de la musique.

Apprendre l’anglais gratuitement avec de la musique

chercher des paroles de chansons sur Google

Vous possédez certainement déjà des albums de musique anglophone. Pour commencer à apprendre, il suffit de vous rendre sur internet et télécharger le texte des paroles de vos chansons préférées. Munissez-vous d’un dictionnaire anglais-français, imprimez les paroles, installez-vous dans un bon fauteuil, le doigt sur le bouton « pause », et c’est parti.

N’hésitez pas a faire « pause » aussi souvent que nécessaire pour vous laisser le temps de bien lire les paroles et de chercher leur sens dans le dictionnaire. La première écoute vous prendra sûrement longtemps. Mais une fois terminé, vous comprendrez enfin le sens de cette chanson que vous avez déjà tant écouté.

Dorénavant, à chaque fois que vous entendrez cette chanson à nouveau, le vocabulaire et les tournures qu’elles contient seront renforcées chez vous.

Répétez la procédure avec autant de chansons anglophones que possible.

Apprendre l’anglais gratuitement avec des films

C’est tout aussi plaisant avec les films. Vous possédez peut-être déjà des DVD de films anglophones que vous regardez toujours en VF. Il est temps de passer à la VO. Assurez-vous bien d’activer les sous-titres en français tout d’abord. Ça vous permettra d’associer les phrases parlées en anglais avec leur sens. Une fois que vous serez plus à l’aise, vous pourrez passer aux sous-titres en anglais, et apprendre par ce biais l’orthographe des mots.

Une fois de plus, traitez votre temps passé à regarder des films comme du temps d’apprentissage. Faites « pause » à chaque fois qu’un mot vous échappe, afin de chercher sa traduction dans votre dictionnaire.

Si vos films sont sur votre ordinateur et qu’ils ne contiennent pas de sous-titres, vous pouvez en trouver en ligne par une simple recherche. Les sous-titres sont des fichiers de type .srt

chercher des sous-titres de films sur Google

Il suffit ensuite les ajouter au film directement à partir de votre application préférée pour jouer les films.

Si vous utilisez VLC, il existe un extension appelée « VLsub » qui télécharge et installe les sous-titres pour vous.

télécharger des sous-titres sur VLC

Apprendre l’anglais gratuit sur internet

Il existe des sites et applis qui vous permettent d’apprendre et pratiquer une nouvelle langue sans rien payer. Il vous suffit d’aller sur le site ou l’appli tous les jours et de suivre le plan proposé, et votre niveau s’améliorera. Ça parait semblable à l’école, mais c’est en fait très ludique et orienté sur les applications pratiques plutôt que les règles de grammaire. On peut en faire cinq minutes ou une heure par jour, à votre convenance. Par exemple : Duolingo

Duolingo: apprendre l'anglais gratuitement sur internet

Ça fonctionne assez bien, mais ce n’est rien comparé à l’immersion à l’étranger.

Partir à l’étranger pour apprendre l’anglais sans argent

Les séjours à l’étranger peuvent coûter cher… ou pas, pour le voyageur bien préparé. Les éditeur de SansArgent.fr sont eux même des voyageurs confirmés, et ils vous dévoilent ici leur trucs et astuces pour un voyage linguistique au rabais:

Voyage linguistique: quelle destination ?

Bien entendu, il vous faut un pays anglophone. L’Angleterre s’impose comme le candidat principal. C’est le pays qui a inventé la langue, et il n’est pas trop loin, si vous partez d’Europe. Les autres pays anglophones tels que le Canada, le USA ou l’Australie sont tout aussi appropriés pour apprendre l’anglais, mais ils sont si loin que le simple fait d’y aller va vous coûter bien plus cher.

Avez-vous considéré l’Irlande? Que dire de l’île de Malte? Voilà des pays pas trop loin de l’Europe, où on parle l’anglais, et où le coût de la vie n’est pas trop élevé, de surcroît. Leur accent est certes un peu difficile à comprendre, mais c’est après tout le cas de tous les pays anglophones. Ils ont chacun leur accent, et ce n’est pas toujours facile de le déchiffrer.

En fait, le meilleur anglais est parlé en dehors des pays proprement anglophone. Un séjour linguistique anglophone en Hollande? Pourquoi pas? Les Néerlandais parlent presque tous anglais couramment, et sans accent. Autre avantage: on peu se rendre en Hollande très facilement depuis l’Europe continentale. C’est évident pour nous: la Hollande est un pays où vous pourrez facilement et efficacement réussir une immersion linguistique dans l’anglais. Y a-t-il d’autre pays Européens pour qui c’est le cas?

les meilleurs pays européens où pratiquer l'anglais)

Deux pays où la coût de la vie est très bas semblent avoir un niveau d’anglais très élevé: La Slovénie et l’Estonie. Pour avoir voyagé dans ces pays plusieurs fois, nous pouvons vous assurer que de vous y rendre vous immergera aussitôt dans la langue anglaise. Les Slovènes et Estoniens parlent l’anglais si bien qu’il s’offensent souvent de la question : « Do you speak Englsh? » Bien sûr qu’ils le parlent !

Apprendre l’Anglais au pair chez l’habitant.

Une fois sur place, vous aurez accès à toutes les solutions d’hébergement disponibles pour les touristes. Cependant, si avez plus de temps que d’argent, l’hébergement au pair chez l’habitant vous permettra de ne pas payer pour l’hébergement, tout en participant à votre objectif de parler anglais le plus souvent possible. En échange d’un hébergement gratuit chez une famille, dans une chambre d’ami par exemple, vous devrez vous acquitter de quelques tâches ménagères ou de s’occuper des enfants. Certaines familles vous donneront aussi un peu d’argent de poche pour vos dépenses sur place.

C’est à privilégier pour les séjours longs d’un mois où plus.

Apprendre l’anglais à travers un séjours linguistiques organisé

La solution la plus simple pour vous est probablement de faire organiser votre séjour par une agence spécialisée comme Experilang. C’est une solution qui peut s’avérer onéreuse. De 600 à 6 000 € selon les services et les destinations. Si vous avez peu de temps, c’est probablement ce qui vous conviendra le mieux. Les séjours linguistiques organisés sont souvent couplé avec un régime de cours, qui accélère votre apprentissage. Surtout s’il y a une certification internationale à la clé. YLE, KET, PET, FCE, CAE, CPE… Avec cette certification, vous n’améliorerez pas seulement votre niveau de langue, mais vous enrichissez aussi votre CV. Il est généralement plus économique de recevoir une certification dans le pays qui la délivre.

Il existe de nombreuse entreprises proposant ces services. Avec des prix allant du simple au décuple. Faites votre shopping avec discernement.

Apprendre l’anglais spécialisé au cours d’une formation à l’étranger

La formation professionnelle à l’étranger est utile pour ceux qui veulent apprendre l’anglais dans un domaine bien déterminé (juridique, économique, hôtelier, touristique, etc.) ; ou bien pour ceux qui veulent faire la première d’une longue série d’expériences de travail à l’étranger pour y faire leur vie.

Dans ce type de formations, un cours intensif de langue supplémentaire est souvent proposé par l’entreprise d’accueil.

Économiser avec les légumes de saison

Comment reconnaitre les fruits et les légumes de saison ? Suivre le calendrier pour choisir les bons légumes avec ou sans feuilles pour votre delicieux potage.

Le phénomène mondial de la consommation a fait en sorte que les gens ne se préoccupent plus de ce qu’ils mangent, et on se retrouve parfois à manger des concombres ou des courgettes pendant l’hiver, bien que ce soit des produits d’été.

Tout cela dépend du fait que plusieurs produits sont produits sous serre ou ils sont transporté par longues distances : dans les deux cas, cela provoque une grande consommation d’énergie et de pétrole, dont le coût sera amorti avec le prix de vente au publique, forcément plus élevé, et dont les répercutions se verront sur l’environnement.

Parallèlement à cela, il a un découragement des producteurs locaux qui, en voyant la situation se retrouvent à distribuer moins leur produit.

Résultat : pollution environnementale, perte de marché économique local, mise en danger de notre santé.

Ce n’est pas par hasard que les produits de saison sont plus riches en vitamines et qu’ils ont meilleur goût. À ce sujet, combien de fois avez vous entendu dire par les docteurs « faites un régime varié et équilibré » ? Notre corps est fragile et il faut le défendre : rien de plus varié donc que manger les fruits et légumes selon leur saison : cela permet de découvrir des nouvelles saveurs et de garder la santé en même temps !

Mais, malgré la bonne volonté, ce n’est pas toujours facile de reconnaitre les produits de saison et ceux importés. On vous donne ici quelques suggestions.

D’abord, il serait sage de faire attention aux étiquettes des supermarchés : ça va de soi que si l’on trouve des cerise en hiver provenant de l’argentine, il ne s’agit pas d’un produit de saison ! Donc, première chose, faire bien attention à la provenance du produit.

C’est aussi utile de savoir que certains produits comme la banane ou l’avocat sont toujours importés.

Pour ceux qui veulent suivre nos conseils, voilà un site, choisi parmi beaucoup d’autres, qui propose un calendrier détaillé des fruits et des potages, avec ou sans feuilles de toute l’année.
http://www.actionconsommation.org/publication/Fruits-et-legumes-de-saiso…
Et pour ceux qui n’aiment pas les légumes crus, voilà ci-dessous quelques idées pour des bons potages de saison :

Pour l’hiver et l’automne, un potage à base de poireaux, pommes de terre et brocolis, agrémenté d’une bonne crème fraiche : un concentré de vitamines essentielles pour tous ces jours de froid!

Pour le printemps un bon potage à base de petits pois : simple à réaliser, enrichie d’un peu de crème pour le moelleux, ou pour les allergiques, le soja et le lait végétal. Plus riche en eau que les autres légumes frais, les petits pois possèdent aussi des glucides, des protéines, des fibres ainsi que des minéraux.

Et pour conclure, on vous parle du magnifique potage froid aux courgettes pour rafraîchir vos chaudes journées d’été: une grande quantité de minéraux, potassium et oligoéléments ainsi que du magnésium, des vitamines et du calcium.

Si vous n’êtes pas trop créatifs et que vous voulez des idées supplémentaires, n’hésitez pas à regarder ce site entièrement dédié aux recettes deslégumes:

http://cuisine.journaldesfemmes.com/recette-potage-soupe

Bon appétit et longue (et saine) vie à tous !

Panneaux solaires

Face aux risques du changement climatique, le monde se trouve face à la question de l’économie énergétique et de la sauvegarde de l’environnement. Les énergies renouvelables sont notre meilleur pari sur l’avenir.

Le photovoltaïque est la source d’énergie renouvelable la plus populaire chez les particuliers. De plus en plus, les propriétaires investissent autour de 10 000 Euro dans ces installations, avec la perspective de profits à long terme. En effet, le surplus d’énergie produite par les panneaux peut être revendue au fournisseur d’électricité. Une fois amorti le coût initial, l’installation génère un revenu constant. Une installation moyenne amortie peut rapporter 800 € par an.

Chauffage solaire ou panneaux photovoltaïques ?

Les « panneaux solaires » peuvent désigner d’une part des chauffe-eau solaires, ou bien des panneaux photovoltaïques, ce qui prête souvent à confusion. La différence est simple : Le chauffe eau ne fait que chauffer l’eau, les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité. Notez que les panneau solaire pour chauffer l’eau on un rendement largement supérieur (80%) aux panneaux photovoltaïques producteurs d’électricité (15%). C’est pourquoi il est vivement conseillé d’installer des panneaux solaires pour l’eau chaude (entre 1 000 et 3 000€) en premier. Une installation de panneaux photovoltaïques représente un investissement bien plus important (8 000 à 12 000 €).

Mais c’est seulement dans le cas de panneaux photovoltaïques qu’on peut gagner de l’argent. Les chauffe-eaux solaires ne servent qu’à économiser sur la facture d’énergie.

Comment se passe la pose de panneaux solaire ?

L’installateur que vous aurez choisi évaluera l’espace disponible et la qualité de l’exposition au soleil. Si l’installation est viable, on passe à la pose. Dans le cas d’installation de panneaux photovoltaïques, il faudra également installer un onduleur et prévoir un signer un accord avec le fournisseur d’électricité pour la revente. Les contrats de revente sont soumis à des conditions d’installation. Par exemple, le tarif de rachat est bien plus élevé si les panneaux sont intégrés à la toiture, ce qui complique l’installation. Mais ça vaut généralement le coup. Faites vos calculs de revient à l’avance.

La pose des panneaux peut se faire en une journée, et s’étendre sur trois jours selon le type de toit. Le raccordement au réseau électrique prend typiquement plus de temps, car un technicien du fournisseur doit être présent. C’est l’installateur qui prend rendez-vous. Vous n’aurez rien à faire.

Comment choisir un installateur de panneaux solaires ?

Les installateurs peuvent recevoir une certification de qualité. QualiSol pour les chauffe-eau solaires et QualiPV pour les panneaux photovoltaïques. Privilégiez les installateurs agréés. Après tout, vous mettez l’avenir énergétique de votre maison, et l’étanchéité de votre toit, entre leurs mains.

Plus d’info

Comment déménager sans argent

Un déménagement est toujours épuisant. Quand le manque d’argent s’en mêle, ça peut devenir un casse-tête insoluble. Comment déménager quand on a pas d’argent.

Trouver un camion de déménagement sans argent

C’est probablement la partie la plus difficile. Ce n’est pas impossible, mais le plus simple est de louer un camion que vous pouvez conduire vous-même. Il existe des solution peu onéreuses. Cela dit, rien n’est impossible avec un peu de chance et de détermination. Si vous connaissez quelqu’un qui possède un camion, il faut oser demander.

Sinon, vous pouvez toujours essayer les groupes facebooks d’entraide, les petites annonces gratuites et les posters dans la rue. Expliquez bien votre situation.

Comment demenager quand on a pas d’argent ? Voici quelques conseils.

Trouver des déménageurs gratuitement

C’est un peu la même chose. Demandez à vos amis. Si vous n’en avez pas assez, n’hésitez pas à faire appel à des inconnus.

Bonjour, je suis à la recherche de bénévoles pouvant m’aider déménager. Je dispose d’un camion et d’un chauffeur mais pas de bras. Ayant peu d’argent pour le moment (un déménagement coûte cher), Je fais donc appel à la solidarité. À boire et à manger pour tout le monde.

Nous avons trouvé cette petite annonce sur un forum en cherchant un covoitureur. En toute sincérité et humilité, cette annonce a permis à une femme en conflit avec son mari de partir avec ses enfants en bas-áge. Les réponses n’ont pas tardé à affluer.

Non seulement les gens ont été disponibles à venir en aide à cette femme, mais ça a été beaucoup plus loin : des personnes dans la même situation que cette femme, ont crée un site internet en formant ainsi un groupe solidaire où les gens peuvent se soutenir l’un l’autre.

Déménager seul

Si vous déménagez dans la même ville, c’est tout à fait envisageable. J’ai souvent déménagé seul au sein d’une même vile.

  1. La première fois, j’ai un petit peu abusé des transports en communs. Ayant démonté mes meubles à l’avance, j’ai tout fait rentrer dans le tram. Notez bien, ça m’a pris trois jours de travail incessant. Mais c’est le prix de l’indépendance.
  2. La deuxième fois, c’était à quelques kilomètres à peine. J’ai « emprunté » un caddie au supermarché local pour les petites choses, et j’ai poussé les gros meubles sur mon skateboard.
  3. La troisième fois, j’ai réussi à déménager seul d’un pays à l’autre. sans argent.

La technique que j’ai utilisé est le minimalisme. Je me suis simplement débarrassé de ce dont je n’avais pas besoin. Le reste tenait dans mon sac à dos.

En savoir plus sur le sujet: Vivre sans argent

Voyager sans argent

Voyager gratuitement, ça peut sembler irréaliste. Il y a pourtant beaucoup de gens qui le font sans problème. Dans cet article, nous vous expliquons comment faire.

Voyager sans argent : Comment commencer ?

Voyager sans payer est plus difficile qu’avec un budget, mais peut-être plus enrichissant. Bien entendu, le fait de ne pas dépenser est l’un des atouts, mais il y a d’autres bonnes raisons de voyager gratuitement.

Un voyage ne se limite pas au déplacement. Il faut aussi se loger et se nourir une fois sur place.

Se deplacer sans argent : Autostop

Tant qu’on reste sur le même continent, l’autostop permet de se déplacer gratuitement. Il est possible d’aller partout où vont les voitures. Cependant, c’est plus facile sur les routes au trafic important. L’autostop est une pratique très répandue à travers le monde, et encore utilisée aujourd’hui. Il suffit d’attendre au bord de la route avec le pouce levé. Mais pas n’importe où! Selon votre destination, il faudra trouver l’endroit le plus propice pour faire du stop. Sur le site Hitchwiki.org, vous trouverez la liste des emplacements les plus adaptés en fonction de votre position et de votre destination.

L’autostop peut être parfois très lent, mais aussi très rapide. Un autostoppeur qui se lève tôt peut réussir à parcourir 1000 km en une journée. C’est un mode de transport gratuit très pratique. Il suffit juste d’avoir l’audace de l’essayer.

Manger sans argent

Une fois arrivé à votre destination, comment faire pour vos repas sans argent? La méthode est la même qu’à la maison: il suffit souvent de demander. Le fait que vous veniez de loin vous apportera souvent plus de sympathie. Évitez juste les endroits très touristiques. Voyez notre article sur le sujet pour plus de détails.

L’histoire de Robin

Je reviens juste d’un premier voyage sans argent à travers les Pays-Bas. Plus de 3 semaines à marcher d’un endroit a un autre avec pour baguage uniquement un hamac, quelques vêtements, une trousse de toilette et de la pâte acide pour faire du pain.

Je suis parti d’Amsterdam en direction de la frontière allemande à Denekamp, en passant par Muiden, Naarden, Huizen, Zeewolde, Harderwijk, Elspeet, Vierhouten, Vaassen, Terwolde, Twello, Deventer, Bathmen, Rijssen, Delden, Hengelo, Losser, Lutte, Denekamp and Oldenzaal. Pour rentrer de Oldenzaal j’ai fait de l’auto-stop jusqu’à Amsterdam. Je pense repartir à Oldenzaal en auto-stop pour continuer à marcher à travers la Hollande.

J’ai surtout dormi à la belle étoile dans les forêts, et parfois chez des âmes charitables. J’ai fait du pain, je suis allé dans la maison d’un boulanger et j’ai souvent été invité par des gens à diner ou dormir chez eux. J’ai aussi récupéré des fruits, du fromage et de la viande dans divers magasins. J’ai aussi pu réchauffer mes repas dans plus de 10 restaurants différents.

Les gens étaient souvent surpris de me rencontrer et d’écouter les raisons de mon voyage. Beaucoup étaient très contents de m’aider. La marche en soi s’est bien passée. C’était pas comme si on en Islande avec un 4×4 mais chaque jour était une nouvelle aventure.

Se loger sans argent

Quand on voyage et qu’on veut loger gratuitement, le camping peut être une solution. Attention cependant, il y a peu d’endroits où il est autorisé de planter une tente sans payer. Il faudra souvent le faire à l’écart des regards pour éviter de vous faire dénoncer. Mais le plus plaisant et confortable pour passer la nuit gratuitement, c’est de demander, tout simplement.

Dans les villages, on peut souvent frapper à la porte des gens et leur demander l’hospitalité. Où simplement le droit de planter votre tente dans leur jardin. Si vous êtes en ville, il faudra peut-être vous rendre dans les quartiers périphériques.

Vous pouvez aussi utiliser l’hospitalité sur internet. Les sites tels que Couchsurfing, Be WelcomeTrustroots vous permettent de demander l’hospitalité à des étrangers avant même d’arriver à votre destination.

Grâce à ces méthodes, on peut voyager très loin et très longtemps dans dépenser d’argent, où en dépensant très peu. Les voyageurs strictement sans budget sont très rares, mais ils existent. Il est beaucoup plus commun de voir des voyageurs sur un budget de 5€ par jour voyager pendant un mois ou plus.

Plus d’infos

https://sansunsou.wordpress.com/
https://sansunsou.wordpress.com/les-livres/

en anglais