Le microcrédit pour association

Certaines situations financières peuvent vous empêcher d’avoir accès au système classique de prêt. Être au chômage ou être fiché à Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) est très handicapant financièrement. Cependant, que faire lorsqu’on ne peut pas être aidé par les organismes de prêt classiques ? Se retourner vers le microcrédit d’association semble être l’une des options les plus intéressantes.

 

Le microcrédit social, la solution de financement en cas de précarité

Le microcrédit est en réalité un petit prêt dont le montant varie d’une dizaine d’euros à quelques milliers d’euros. Lorsqu’un microcrédit est à caractère social, c’est surtout à cause de l’organisme qui accorde le prêt.
D’une part, un microcrédit est dit social lorsqu’il est accordé par une association accréditée. D’autre part, le caractère social tient également à la nature du bénéficiaire du crédit. Il s’agit très souvent de personnes en situation de précarité financière à qui il est impossible d’avoir accès à un crédit auprès d’une banque classique.

Le caractère social un microcrédit accordé par une association tient aussi aux modalités du prêt. Il s’agit souvent de prêt à taux zéro et pour les rares prêts qui en sont frappés, le taux d’intérêt est généralement très bas. Le cout général du prêt est donc moins important qu’un prêt classique.

Pour finir, recourir à un microcrédit vous permet d’être accompagné dans vos projets par l’association. Celle-ci vous êtes à mener à bien votre projet quel qu’il soit :

  • Achat ou réparation de véhicules (voiture, moto) ;
  • Achat ou réparation d’appareils électroménagers ;
  • Financement de formation professionnelle ;
  • Rachat d’emprunts ;
  • Paiement de caution ;
  • Prise en charge sanitaire ;
  • Entrepreneuriat
  • Etc.

Les associations qui accordent un microcrédit social

En France, il existe plusieurs organismes à caractère social auprès desquels vous pouvez obtenir un microcrédit social. Chacune d’elle étant spécialisée dans certains types de microcrédits. Connaitre leur vocation vous permettra de savoir à quelle association vous adresser en fonction de votre projet. La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) est une institution sociale qui vient en aide aux personnes en situation de précarité. En plus de fournir des allocations familiales, elle est capable de vous dépanner avec un microcrédit si votre situation ne vous permet pas d’avoir accès à un prêt à la banque. Ce qui est souvent le cas si vous êtes au chômage ou en surendettement interdit bancaire.

L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE) est un organisme qui propose des microcrédits d’aide à la création d’entreprises. Les aides proposés s’adressent spécialement aux personnes en difficulté ou qui n’ont pas accès au système bancaire. Mieux encore, les microcrédits de l’ADIE sont accordés sans aucune exigence de garantie. La Croix rouge est beaucoup plus connue pour ses interventions dans le domaine de l’assistance sanitaire. Pourtant, l’organisme international non gouvernemental propose également ses services pour le microcrédit social. Son rôle se résume surtout à l’accompagnement tout au long de procédure de demande du microcrédit depuis l’obtention jusqu’au remboursement. Elle propose même de vous accorder des cautions auprès d’une banque classique.